Châteaugay

Tarifs :
– Individuels : 2,50 €
– Groupe >15 personnes : 2 €
Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans

L’édifice
Le château situé à cinq kilomètres au sud-ouest de Riom et à 500m d’altitude en bordure du plateau de Lachaud, domine fièrement la plaine de la Limagne.
Il est composé d’une enceinte quadrangulaire, flanquée au nord de deux tours circulaires et à sa partie occidentale par un puissant donjon carré, construit à la fin du XIVe siècle, cet ensemble est inclus dans des remparts qui protégeaient le fort à l’ouest et à l’est par une muraille construite sur  la falaise servant ainsi de mur défensif et de soutien pour une terrasse..

– Le donjon  comporte 5 niveaux voutés et une plateforme sommitale, desservis par un escalier à vis, construit dans l’épaisseur de la muraille à l’angle sud-est, l’épaisseur des murs atteint deux mètres pour les étages supérieurs. Chacune des pièces possède une cheminée. Les trois derniers niveaux sont équipés  de latrines à encorbellement donnant sur la façade septentrionale. La terrasse est bordée de parapets crénelés et de mâchicoulis, l’évacuation de l’eau de pluie se fait par de longues gargouilles ornées de monstres grimaçants, elle a conservé sa tourelle qui coiffe l’escalier.

– Le logis : la partie nord a été remodelée par la famille de Laqueuille afin de donner plus d’espace à la partie habitable. Elle comprend deux étages de caves et trois étages d’habitation. Le premier niveau  est occupé par les cuisines. Une tourelle d’escalier, remaniée au XVIIIe et XIXe siècle fait la liaison entre le logis nord et le logis oriental, l’accès est assuré par une magnifique porte gothique, surmontée d’un tympan armorié, donnant sur la cour.

 – La chapelle castrale construite dans la partie sud de la basse-cour a été fortifiée au XVIe siècle avec une échauguette à embrasures de tir, et agrandie (1826 et 1830) pour devenir l’église paroissiale. Le clocher date de 1844.

 

Un peu d’histoire

Le  château de Vigoche existait sans aucun doute au XIIIe siècle. Les origines de la seigneurie et de ses possesseurs restent obscures. Le plus ancien seigneur connu aujourd’hui est : Garnier de Vigoche vivant en 1269. Son successeur, Pons de Vigoche est seigneur du fief avant 1276.

Vers le milieu du XIVe siècle, la seigneurie de Vigoche passe à la puissante famille de Giac par le mariage de l’héritière Amphélise de Vigoche avec Jean de Giac. La famille de Giac jouit alors d’une grande faveur auprès des Princes et du Roi, tous ces membres tiennent des charges de chambellans, échansons, chanceliers ou baillis. A la fin du XIVe et début du XVe siècle, leur héritier Pierre de Giac fera rebâtir le château actuel, en 1381 il le rebaptisera CHATEAUGAY. Pour sa seigneurie et pour accroître son indépendance, Pierre de Giac obtint du Seigneur de Tournoël, Hugues de la Roche, la cession de la haute justice de : Vigoche, Pompignat et du Chalard en 1379, et du Roi la création d’un marché en1384.

En 1480, la Seigneurie de Châteaugay passe à la famille de Laqueuille par le mariage de Louise de Giac ( Dame de Châteaugay après son frère, décédé sans postérité) avec Jacques de Laqueuille. Cette famille conservera le domaine jusqu’en 1792, date à laquelle il sera vendu comme terre d’immigrés et dénommé provisoirement Bel-Air.

En 1829, le Conseil Général du Puy de Dôme voulut faire raser le château pour que les matériaux puissent servir au bâti du village. Trop difficile à détruire, il fut enfin protégé comme monument historique.

 

The building: 

The castle, situated 5km to the South-West of Room and at an 500 m of altitude on the edge of the Lachaud plateau, stands proudly over the Limagne plain. 

It consists in a quadrangular enclosure, flanked to the North by two round towers and to the West by a powerful square keep, built at the end of the 14th century. All these constructions, stand within ramparts protecting the fortress on its West side while on its east side the wall built on the cliff is a defensive wall as well as the terrace support. 

The keep has 5 vaulted levels and a platform accessible by a spiral staircase built in the thickness of the wall in the South-East corner. The walk thickness reaches tow meters on the top levels. Each of the room has its own fireplace. The last three levels have corralled latrines on the North side. Crenelated parapets and machinations borer the terrace. The rain water runs through long gargoyles in the shape of grimacent monsters. The turret at the top of the staircase has been preserved. 

The dwelling: 

The Laqueuille family restructured the North part as to gain more living place. It has two stories for cellars and there for living accommodation. The kitchen in on the first floor. The staircase, situated in a turret, restored in the 17th and 19th centuries, links the North and the East dueling. Access is gained through a magnificent gothic door with an emblazoned tympanum opening on the courtyard. 

The castle chapel built in the south part of the lower Bailey was fortified in the 16th century with a bath tower and shooting openings. It was enlarged in 1826 and by 1830 became the parish church. The church tower dates from 1844. 

Some history: 

The castle of Vigoche existed without doubt in the 13th century. The origins of the seiner and its owners remains obscure. The most ancient lord known to this day is Garnier de Vigoche, living in 1269. His heir, Pins de Vigoche; was the fief lord before 1276.

In the middle of the 14th century, the Vigoche seigneury was transferred to the powerful de Giac family through the marriage of Amphélise de Vigoche with Jean de Giac. At this time, the Giac family had a great renown with the Princes and the King himself. All its members held high charges, just like chamberlain, cupbearer, chancellor, or bailiff. At the very end of the 14th century and beginning of the 15th, their heir Pierre de Giac had the current castle rebuilt. In 1381he named it Chateaugay. In the name of his seigneury and to increase his independence, Pierre de Giac obtained in 1379 from the Tournoël lord, who was Hughes de la Roche, the transfer of the high justice power to Vigoche, Pompignat, and Du Chalard. He also obtained from the King in 1384 the creation of a market. 

In 1480 the Chateaugay seigneury is transferred to the Laqueuille family through the marriage of Louise de Giac -Lady of Chateaugay after her brother died without heir- with Jacques de Laqueuille. The family remains in possession of the domain until 1792, when it was sold as belonging to aristocratic immigrants and renamed temporarily Bel-Air. 

In 1829 the Conseil General du Puy de Dôme wanted to demolish the castle and use the materials for the building of the village. But as it was too hard to destroy and at last was protected as an Historical Monument.