Cordès

Le château de Cordès ne sera pas ouvert à la visite pour la saison 2020.

Pour plus de renseignements, contactez directement l’édifice.

Une allée bordée de charmilles de près de 5 mètres de haut, mène à la cour d’honneur en demi-lune du château. Celle-ci se compose de parterres de gazon ponctués de buis et d’ifs taillés ainsi que de bassins. Elle est délimitée par des murs de soutènement à arcatures aveugles surmontés de charmilles.
On accède aux jardins par deux escaliers surmontés chacun d’une tourelle. De part et d’autre de l’allée centrale, chaque terrasse porte deux jardins identiques. Inscrits dans un espace rectangulaire, et délimités par deux rangs de charmilles, ils présentent des allées rayonnant à partir d’un bassin central. Chaque compartiment délimité par les allées est bordé par un double rang de buis taillés qui renferment des rosiers.
Au sud-est, du château, une chambre de verdure ovale, également encadrée de plusieurs rangs de charmilles, formant un labyrinthe, présente en son centre une vasque et des rosiers.
Au nord-ouest de ces jardins, subsiste un potager avec son bassin central circulaire.

Histoire PARC ET JARDIN DU CHÂTEAU DE CORDÈS :
En 1695, le maréchal d’Allègre, propriétaire du domaine, fait appel à l’atelier d’André Le Nôtre pour dessiner le jardin et planter les charmilles, hautes haies de charmes et de hêtres, uniques en leur genre à cette altitude (900 mètres). Par la suite, abandonné, il est remis en état en 1965 par l’actuel propriétaire.
Le château, quant à lui, remonte au XVe siècle, et fut remanié intérieurement aux XVIIe et au XVIIIe siècles.

 

A path lined with 5 meters high hornbeams leads to the crescent-shaped courtyard of the Château. It is made up of lawns with shaped box and yew trees as well as ponds. Retaining walls with blind arcatures and topped by hornbeams delimit its shape. 

The visitor enters the gardent by two staircases topped with a turret. On each side of the main path, each terrace presents two identical gardens. Inscribed in a rectangular space and bound by two rows of hornbeams, they offer a pattern of paths radiating from a central pond. Each compartment within the paths is lined by a double row of shaped box-trees containing rosebushes. 

At the South-East of the château, a, oval bower surrounded by several rows of hornbeams shaped as a maze, presents a bowl and rosebushes. By the North-West of these gardens a kitchen garden with its central ponds can be seen.

History of park and gardens in Cordès

In 1695, the current owner named Marshall d’Allègre commissioned the workshop of André le Nôtre to design the garden and plant high hedges of hornbeams and beeches, which is unique and remarkable at this altitude (900 m). Later on, abandoned it was restored in its former state in 1965 by the current owner. 

The château dates from the 15th century and had its interior transformed in the 17th and 18th centuries.